LE PROJET

L'ÉQUIPE

OBJECTIFS

PARTENAIRES

CONTACT

Accueil

English

contexte

résumé

piège

analyse

patch

sécurité

innovation

CONTEXTE

Le moustique est l’animal le plus mortel sur terre. Bien sûr ce n’est pas l’insecte lui-même qui tue, mais les virus qu’il peut transporter : Chikungunya, la Dengue, Zika … En l’absence de vaccins, et comme les moustiques ne connaissent pas de frontière, c’est une problématique internationale. Notre projet tente d’apporter une solution en améliorant la surveillance environnementale et la prévention.

 

Aujourd’hui, le moyen principal de combattre les virus portés par les moustiques, est l’épandage massif d’insecticide dans les zones à risque. Bien que cette méthode soit efficace pour tuer les vecteurs, elle créé de nouveaux problèmes. L’écosystème est détruit et les moustiques développent une résistance aux insecticides, ce qui induit encore plus d’épandage.

725 000

morts/an

RÉSUMÉ

Nous avons donc conçu un système de surveillance environnemental qui permet d’identifier et de localiser les moustiques infectés. Grâce à cette cartographie à l’échelle locale, les zones infectées seraient ciblées beaucoup plus précisément. Mos(kit)o est un kit comprenant 3 outils : un piège à moustique, un station d’analyse et une application de cartographie qui génère une visualisation des résultats.

TRAP

ANALYSIS STATION

MAPPING SOFTWARE

LE PIÈGE

Le piège a été conçu en collaboration avec des entomologists pour viser spécifiquement les moustiques. Ils sont attirés à l’intérieur du piège par l’émission de phéromones humanes ainsi que de l’eau stagnante contenue dans la base du piège. Le piège ne nécessite pas d’accès à l’électricité. Les mosutiques sont contenus dans un tube hermétique qui peut être retiré du piège et amené à la station d’analyse en toute sécurité. Un flash code permet d’enregistrer la localisation du piège afin de compléter la base de donnée.

LA STATION D'ANALYSE

Cet objet contient un patch qui change de couleur au contact du sang de moustique infecté. Il ne nécessite qu’un opérateur ayant reçu une rapide formation et pas de source d’énergie. Les résultats sont lisibles en quelques minutes et plusieurs maladies peuvent être testés à la fois. Le tube contenant les moustiques est placé à l’intérieur de l’objet. Un bouchon dédié permet d’écraser les moustiques et d’extraire leur sang. Un piston permet de déplacer le liquide à travers un réseau de tuyau jusqu’au patch. Un second mouvement de la pompe attire le liquide potentiellement dangereux dans une pastille de matériau absorbant qui le transforme en gel. Cette pastille peut aisément être jetée dans un contenant dédié et remplacé. Les résultats sont ensuite entrés dans la base de données.

LE PATCH DE DÉTECTION

La fabrication du patch repose sur la biologie synthétique. L’ADN de la bactérie E.coli est modifié pout produire une nouvelle protéine. La bactérie est éliminée et une couche de protéine est placée sur le patch. Cette protéine a la particularité de lier les anticorps nécessaires à la réaction au support du patch fait de cellulose et de silice. Cette matrice multicouche, totalement biodégradable, permet de rigidifier le patch pour le manipuler. Une simple solution de marquage révèle la présence des virus par changement de couleur. En adaptant les anticorps, nous pouvons détecter un large panel de maladies.

PATCH FABRICATION

DNA CONSTRUCTION

E.coli BACTERIA

BINDING PROTEIN

PATCH COATING

ANTIBODIES

BINDING PROTEIN

CELLULOSE + SILICA

ERGONOMIE & SÉCURITÉ

Ces objets sont destinés à des usagers non-scientifiques : après une rapide formation, des citoyens volontaires ou des membres de l’autorité locale peuvent participer à la surveillance environnementale. La conception des objets assurent facilité de manipulation et sécurité. La régularité et la concentration du processus d’analyse sont la condition d’une cartographie fiable, qui montre presque en temps réel la progression des virus. Le système agit à la fois à l’échelle locale et internationale. Le flash code permet de suivre l’échantillon de moustiques depuis sa collecte jusqu’à l’entrée des résultats dans la base de donnée. Dans les zones sans connexions internet, des formulaires papier sont fournis puis envoyés à la grande ville la plus proche.

INNOVATION

Attraper et analyser des moustiques est actuellement un processus long, coûteux, et potentiellement dangereux. Notre projet tente d’améliorer ce processus à différents niveaux grâce à une approche innovante combinant design et biologie synthétique.

 

le coût : La méthode de détection actuelle requiert une machine très coûteuse (P.C.R.) tandis que notre patch pourrait ne coûter que quelques centimes s’il était produit à grande échelle.

 

le temps : La complémentarité entre les objets et leur flexibilité (pas d’électricité nécessaire) permet d’effectuer les tests sur place en quelques minutes, tandis que la méthode actuelle prend plusieurs jours, voire des semaines si les échantillons doivent être envoyé à un laboratoire.

 

la sécurité : En concevant un système facile d’utilisation, nous permettons à plus de gens de prendre part à la surveillance environnementale, de comprendre et de s’engager dans la lutte contre les moustiques.

 

DANGEROUS PLASTIC BOTTLE
D.I.Y. MOSQUITO TRAP

P.C.R. MACHINE

(10 000 $)

 

CONTACT

contact.moskito@gmail.com

Pour toute demande, n'hésitez pas à nous envoyer un mail !

www.000webhost.com